Auteur 12 octobre 2021

Stéphane Boyer veut plus que doubler les acquisitions environnementales à Laval

Le candidat à la mairie de Laval et chef du Mouvement lavallois, Stéphane Boyer, souhaite plus que doubler les investissements inhérents aux acquisitions environnementales. En effet, une administration Boyer prévoit 100M$ pour le prochain mandat.

Cette somme servirait à faire l’acquisition, la protection et la mise en valeur des milieux naturels lavallois. « Cet engagement s’inscrit dans la tendance de notre administration, alors que nous avons fait quadrupler les espaces protégés au cours des deux derniers mandats. Nous sommes l’administration la plus verte que Laval n’a jamais eue et je pense qu’il faut dorénavant aller encore plus loin. La protection de l’environnement, c’est l’enjeu du 21e siècle », estime Stéphane Boyer.

Par le fait même, Stéphane Boyer prend également l’engagement d’augmenter la cible de territoire protégé à Laval de 14% à 17%, tel que réclamé par le Conseil régional de l’environnement de Laval (CRÉL). Les investissements supplémentaires annoncés aujourd’hui contribueront à l’atteinte de cet objectif.

Quelques faits d’armes de l’administration Demers-Boyer pour la protection de l’environnement :

  • Acquisition de 720 hectares de milieux naturels, dont les deux grandes îles de la Rivière des Mille-Îles (le parc du Mont-Royal fait 190 hectares en comparaison)

  • Plantation de 100 000 arbres et arbustes

  • Protection de quatre fois plus de milieux naturels

  • Adoption d'un plan de réduction des GES

  • Mise en place de la collecte du compost

  • Bannissement des sacs de plastique

  • Bannissement de pesticides nocifs (glyphosate) en milieu urbain

  • Planification d’un nouveau code de l’urbanisme, digne du 21e siècle, lequel sera adopté au cours des prochains mois

Rappelons également que M. Boyer a pris position, en début de campagne électorale, pour la création d’une immense réserve faunique sur la Rivière des Mille-Îles. En outre, dans le cadre de l’adoption d’une nouvelle charte de la Ville, l’administration Demers-Boyer a fait la demande à Québec d’obtenir le droit de préemption.

 

LE MOUVEMENT LAVALLOIS RESPECTE SES ENGAGEMENTS ÉLECTORAUX

93% des engagements électoraux du dernier mandat du Mouvement lavallois ont été réalisés ou sont en cours de réalisation par l’actuelle administration Demers-Boyer.

« Avec cette note de 93% particulièrement enviable, nous avons l'expérience nécessaire pour mener à terme les engagements que nous vous proposons », assure Stéphane Boyer.

Article suivant