Le Fédéral octroie une subvention de 500 000$ au Complexe Multi-Sports

Courrier Laval - Sylvain Lamarre - Publié le 25 juillet 2016

INVESTISSEMENT. Eva Nassif, députée de Vimy, a annoncé, le 25 juillet, l'octroi d'une subvention de 500 000$ au Complexe Multi-Sports de Laval dans le cadre du Programme d'infrastructure communautaire du Canada 150 (PIC 150).

Pierre Marchand, directeur général du Complexe, et le maire Marc Demers se sont réjouis de cet investissement du gouvernement fédéral.

«C'est un grand jour, affirme Pierre Marchand. Nous compléterons les aménagements extérieurs avec deux nouveaux terrains de soccer et deux surfaces de sable.»

Cet argent permettra donc l'ajout de deux terrains de surface synthétique, un terrain à sept joueurs et un autre à neuf joueurs. Il y aura également l'aménagement de deux terrains de sable servant au soccer et volleyball de plage. «Nous avons besoin de six terrains de volleyball de plage si nous voulons tenir les Jeux du Québec de 2020, si bien que les terrains de soccer se transformeront en six surfaces», précise M. Marchand.

«Même si l'échéancier est serré, ajoute-t-il. Les deux terrains de soccer synthétique devraient être terminés en décembre 2017 et ceux en sable avant 2020.»

Pour accueillir les Jeux du Québec

M. Demers n'a pas caché qu'il s'agissait d'un pas de plus pour l'obtention des Jeux du Québec en 2020. «Nous devons avoir des installations à jour et nous devons les améliorer», raconte le maire.

«Le Complexe Multi-Sports est un atout important pour les citoyens de Laval, stipule-t-il. La Ville a investi 2 M$ dans les dernières années pour améliorer les infrastructures de ce centre. Nous investissons plusieurs millions dans la réfection des arénas et la construction d'infrastructures (Place Bell et Complexe aquatique). Le gouvernement fédéral poursuit dans le même sens en se rapprochant des communautés. C'est une bonne chose.»

Plus de 30 M$

«En 2015, le gouvernement du Canada a lancé le PIC 150 qui appuie la remise en état et l'amélioration, y compris l'agrandissement d'infrastructures existantes», mentionne la députée de Vimy, Eva Nassif. Cette année, l'enveloppe était de 31,2 M$ pour ce second volet.

Le maire avait une oreille attentive. «Oui, nous travaillons sur de nombreux projets. Nos fonctionnaires sont à l'œuvre. Tant mieux, si les gouvernements embarquent dans l'aventure. On sent une ouverture. Le fait que le fédéral déploie des efforts, cela nous encourage à demander des subventions. Les gagnants sont les citoyens.»

M. Demers rencontrera sous peu la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. «On discutera de nos nombreux projets», conclut-il.

Catégories: 

Partager