• Marc Demers montre sa vision et l'importance qu'il accorde aux jeunes dans un débat au CEGEP Montmorency.
  • Marc Demers met de l’avant les jeunes de son équipe

    Laval, mardi 24 octobre 2017 – Les chefs de quatre des cinq partis municipaux en lice à l’élection du 5 novembre ont participé ce midi à un débat au Cégep Montmorency.  Encore une fois, le chef du Mouvement lavallois et maire de Laval, Marc Demers, n’a laissé aucun doute sur sa connaissance des enjeux lavallois, son expérience et la clarté de sa vision.

    Il a profité de cet auditoire étudiant pour mettre en valeur les jeunes de son équipe tels que Sandra Desmeules, nommée au comité exécutif à 27 ans, Stéphane Boyer, nommée au conseil d’administration de la CMM et président de la commission de l’environnement de la CMM à 26 ans ainsi que Isabella Tassoni, 26 ans également, candidate du Mouvement lavallois dans Laval-des-Rapides. « Pour attirer des jeunes en politique, il faut leur faire de la place et c’est précisément ce que nous avons fait en nommant des élus de moins de 30 ans à des postes clés », a affirmé le maire Demers.      

    Environnement
    Marc Demers a eu l’occasion de mettre de l’avant son excellent bilan et les principaux engagements de son prochain mandat.  « Nous avons triplé les espaces verts protégés à Laval en quatre ans » a-t-il fait valoir au moment d’aborder les enjeux environnementaux. Il s’est d’ailleurs engagé à redonner aux Lavallois leurs grandes rivières en ouvrant une plage et en implantant une piscine en eau vive d’ici quatre ans.

    Transport
    Il a en outre souligné les investissements de 254 M$ consenti à la Société de transport de Laval au cours du premier mandat de l’équipe Demers.  « Notre choix concernant le transport collectif c’est d’investir pour l’améliorer et le rendre toujours plus fiable et efficace » a-t-il déclaré. Il s’est par ailleurs engagé à électrifier entièrement la flotte d’autobus de la STL. Cette position a trouvé un écho très favorable auprès de ce groupe d’électeurs sensibles aux enjeux de mobilité.    

    Cité campus
    À propos du Centre-ville, le chef du Mouvement lavallois a rappelé sa vision d’un quartier dédié à l’enseignement, à la culture et à l’entrepreneuriat, un quartier où l’on peut vivre, se divertir et travailler.  « C’est une véritable cité campus qui émerge aux abords de votre cégep », a souligné le maire aux étudiants présents.  Le maire a insisté sur le potentiel que recèle ce concept de cité de l’innovation, propice à la créativité et dont le jeune public présent a semblé saisir toute la portée. Selon Marc Demers, Laval, comme toute grande ville doit abriter un centre-ville vibrant et des quartiers qui ont leur personnalité « C’est ainsi que les villes attrayantes se façonnent » a-t-il insisté.  

    M.Demers a en outre lancé un plaidoyer bien senti sur la reconnaissance des compétences des immigrants et un appel au monde du travail pour leur faire une meilleure place.  « Ils sont plus éduqués que la moyenne, mais ils restent au chômage trop longtemps ou ils doivent occuper des emplois sous-qualifiés. Cette situation doit changer ». Après le débat, les étudiants des groupes de francisation présents ont témoigné de leur appréciation pour cette prise de position affirmée du maire de Laval.      

    Les autres candidats se sont ligués contre le maire sortant en multipliant les attaques.  Ils ont mis de l’avant leurs engagements à augmenter les services, à construire de nouvelles infrastructures tout en réduisant les taxes. « Le simple bon sens nous permet de comprendre qu’on ne peut pas dépenser plus en diminuant ses revenus » a laissé tomber le maire Demers au sortir du débat, critiquant pour une rare fois les positions de ses adversaires.  

     

     

    Un choix clair
    Le chef du  Mouvement lavallois a conclu en lançant un appel à l’exercice de la démocratie. « La jeune génération doit se mobiliser autour des enjeux municipaux qui les touchent directement », a-t-il lancé en appelant les étudiants à exercer leur droit de vote le 5 novembre. 

    « Le choix des citoyens est clair, poursuivre avec une équipe compétente qui propose une vision claire et réaliste ou s’en remettre aux promesses irréalistes des autres partis », a déclaré le chef du Mouvement lavallois au terme du débat.  

    Catégories: 

    Partager


    Archives