• Ray Khalil, conseiller de Sainte-Dorothée
  • L’agriculture à Laval : l’Équipe Demers mise sur l’innovation

    Laval, le vendredi 13 octobre 2017 — Le maire de Laval et chef du Mouvement lavallois, Marc Demers, présente cette semaine ses engagements en économie. Sous la thématique En mouvement vers la prospérité, ce troisième volet de la plateforme électorale du parti fixe les priorités en économie. Avec le transport et l’innovation, l’agriculture constitue l’un des trois piliers de la proposition économique de l’Équipe Demers. Le maire est accompagné pour cette annonce du conseiller municipal de Sainte-Dorothée et responsable des dossiers d’agriculture, Ray Khalil. 

    L’Équipe Demers dévoile donc aujourd’hui sa proposition pour poursuivre l’élan que vit l’agriculture à Laval depuis son arrivée en poste en 2013. M. Demers désire promouvoir le programme d’incubateur pour les entreprises agricoles en démarrage. « L’implantation de ce programme répond aux besoins de notre agriculture, parce qu’il favorisera l’émergence d’une relève et qu’il permettra de créer de nouveaux modèles de développement pour rendre l’agriculture plus rentable et pérenne à Laval », indique le maire Demers.

    Le maire Demers fait aussi valoir que depuis son arrivée à l’hôtel-de-ville, l’agriculture à Laval connaît un nouveau souffle. L’inaction des administrations passées et la spéculation foncière ont fragilisé le secteur. Pour répondre aux défis que connaît l’agriculture, le Mouvement lavallois s’était engagé en 2013 à protéger et valoriser les terres agricoles, en plus d’adopter un Plan de développement de la zone agricole (PDZA). En outre, l’administration Demers a consenti des efforts sans précédent pour remembrer les terres agricoles qui ont été jadis morcelées dans un but purement spéculatif.

    Quatre ans plus tard, le maire Demers et le conseiller Ray Khalil disent « mission accomplie ». Un PDZA ambitieux a été adopté en 2016, après consultation des acteurs du milieu. Ce document établit les balises du développement de l’agriculture afin de répondre aux défis importants du secteur, notamment l’émergence d’une relève et la création de circuits économiques courts qui réduisent l’empreinte écologique du transport et favorisent la rentabilité des exploitants. 

    L’administration Demers a aussi agi dans le domaine de la protection des terres agricoles. Un des outils dont s’est dotée la Ville est un fond qui servira à l’acquisition de terres agricoles pour en permettre l’exploitation. Le maire fait aussi remarquer que le Schéma d’aménagement et de développement révisé est la pièce maîtresse de la protection des terres, puisqu’il établit une zone agricole permanente de 7054 hectares qui sera protégée de la spéculation foncière pour assurer le développement de l’agriculture.

    Pour assurer la valorisation des terres agricoles, l’administration du Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers a fait de la Ville un levier de développement. Dans un premier temps, l’administration a soutenu les marchés de quartier pour favoriser la création de circuits économiques courts. Le maire a aussi mandaté conseiller Ray Khalil pour  relancer la Table de développement agroalimentaire afin que les producteurs et les transformateurs élaborent des stratégies communes. En septembre 2017, la relance de cette instance était confirmée et le milieu avait retrouvé son enthousiasme.

    Enfin, le maire Demers compte aussi sur l’innovation pour relancer le secteur agricole. Il est particulièrement fier qu’une entreprise comme La Boîte Maraîchère, qui fait de l’agriculture verticale en conteneur, ait choisi Laval pour s’implanter.  « La Ville a pris ses responsabilités, mais elle ne peut rien sans l’inventivité des entrepreneurs ; dès que le projet de la Boîte Maraîchère est apparu, c’était évident pour tout le monde que nous voulions permettre à cette PME de connaître un essor à Laval! » a déclaré Ray Khalil.

    Il a aussi salué l’initiative de la conseillère municipale d’Auteuil, Jocelyne Frédéric-Gauthier, qui a organisé cette année deux fins de semaine de découverte du terroir lavallois. La conseillère a mobilisé les agriculteurs, fait la promotion de l’événement et fait appel à la Société de Transport de Laval pour transporter les visiteurs. « Les visiteurs ont pu faire de belles découvertes et les agriculteurs ont apprécié aussi, notamment parce que les affaires étaient bonnes, mais aussi parce qu’ils sentent qu’on leur accorde enfin de l’importance », précise le maire Demers.

    En somme, en s’engageant à promouvoir le programme d’incubateur pour les entreprises agricoles en démarrage, le maire Demers veut dynamiser l’agriculture et permettre l’établissement d’une relève dans ce secteur qui pèse 60 millions dans l’économie lavalloise en plus de fournir 1400 emplois. Après avoir adopté un plan de développement, protégé les terres agricoles et permis leur mise en valeur, M. Demers croit que l’innovation des entrepreneurs pourra poursuivre l’élan et l’enthousiasme que connaît le secteur depuis son élection en 2013.

     

    -30-

    Légende de la photo : M. Ray Khalil, conseiller de Sainte-Dorothée. 

    Catégories: 

    Partager


    Archives