• Le développement social au coeur d'une vaste consultation

    Courrier Laval - Stéphane St-Amour - Publié le 09 septembre 2016

    POLITIQUE RÉGIONALE. La participation citoyenne battra son plein du 28 septembre au 19 octobre alors que les Lavallois de tous les horizons seront invités à se faire entendre dans la foulée d'une toute première Politique régionale en développement social, attendue au printemps 2017. 

    «L'élaboration d'une telle politique ne saurait se faire sans l'engagement de la collectivité», a déclaré le maire Marc Demers lors d'un point de presse dévoilant les détails de cette vaste consultation publique, le vendredi 9 septembre.

    Mécanisme

    Cet exercice mené conjointement avec le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de Laval se déploiera en 6 grandes assemblées de quartier, 20 ateliers citoyens et une plateforme interactive en ligne.

    Les assemblées grand public se dérouleront les soirs du 28 septembre (secteur couvrant les quartiers Saint-François, Saint-Vincent-de-Paul et Duvernay), 3 octobre (Chomedey), 5 octobre (Laval-des-Rapides et Pont-Viau), 12 octobre (Sainte-Rose et Fabreville), 17 octobre (Vimont et Auteuil) et 19 octobre (Sainte-Dorothée et Laval-Ouest).

    Parallèlement, on a prévu tenir sur invitation 20 ateliers citoyens composés de personnes provenant de communautés d'intérêts telles les aînés, les jeunes, les personnes d'origine immigrante, celles en situation de pauvreté ou aux prises avec un handicap. Ces ateliers visent à rejoindre des citoyens moins susceptibles de participer aux assemblées de quartier.

    Enfin, un site Internet et un forum de discussion dont la plateforme sera accessible au www.repensons.laval.ca contribueront également à recueillir les commentaires en lien avec les réalités et problématiques lavalloises en matière de pauvreté et d’exclusion sociale, entre autres.

    Démarche porteuse

    La présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de Laval, Danièle Dulude, a salué cette «démarche porteuse […] qui amènera à des projets structurants et mobilisants, mais surtout excessivement collés aux besoins de la population».

    Même son de cloche du côté de Marc Longchamps, directeur général de la Corporation de développement communautaire (CDC) de Laval et membre du comité de pilotage qui a permis de jeter les bases à cette vaste consultation populaire, qui débutera le 28 septembre.

    Mis sur pied en juin, ce comité composé de 33 organisations liées au développement social a déjà dirigé sept groupes de discussion thématique et ateliers d'échanges auxquels ont pris part quelque 150 intervenants issus des tables de concertation, d'institutions et d'organismes locaux, a-t-il souligné.

    Sommet

    Ce chantier consultatif culminera le 19 novembre avec un Sommet sur le développement social.

    À l'occasion de ce grand rassemblement, on dévoilera les résultats des consultations publiques et les faits saillants d'un portait du développement social lavallois.

    Les participants seront alors invités à identifier les enjeux jugés prioritaires autour desquels les acteurs de la communauté auront à se mobiliser au cours des cinq années à venir afin d'améliorer la qualité de vie des Lavallois.

    Les personnes intéressées à s'exprimer à l'une ou l'autre des assemblées de quartier  de même qu'au Sommet pourront s'y inscrire à compter du 14 septembre au www.repensons.laval.ca

    Rappelons que cette Politique régionale à venir, une première  au Québec, s'inscrit dans le processus d'intégration à l'appareil municipal des activités et responsabilités en matière de développement social qu'assumait la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Laval jusqu'à sa dissolution, en 2015.

    Catégories: 

    Partager

    Laisser un commentaire

    Filtered HTML

    • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
    • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

    Plain text

    • Aucune balise HTML autorisée.
    • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
    • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.