• Plus de 550 convives pour "bruncher" ensemble, le Mouvement lavallois manque de place!
  • LE MOUVEMENT LAVALLOIS MANQUE DE PLACE!

    Laval, le 27 avril 2015 – Le président du Mouvement lavallois, Monsieur Anthony Giosi, ainsi que son Chef et Maire de Laval, Monsieur Marc Demers, étaient très heureux de recevoir plus de 550 invités lors de leur brunch annuel. Pour cet événement, ils étaient accompagnés des membres du comité exécutif du Mouvement lavallois et de l’ensemble de leurs conseillers municipaux.

     

    « Un brillant succès! » s’est exclamé M. Giosi, « nous ne pouvions demander mieux. Nos supporteurs et nos militants se sont présentés en grand nombre. Le Mouvement lavallois est en santé. » Il soulignait ainsi le désir d’implication de la population dans la démocratie de leur ville. « Nous sommes contents d’avoir rassemblé des gens de tous les horizons politiques, tant du côté du fédéral que du Québec. » Effectivement, plusieurs députés et ex-députés se sont présentés à cet événement.

     

    « C’est le signe d’une saine démocratie. Les gens de toutes allégeances politiques sont capables de s’asseoir ensemble et de discuter pour faire avancer les choses pour le bien de la population, » rappelait pour sa part M. Demers. « Le Mouvement lavallois est merveilleux pour cela, il permet cette discussion. Nos dossiers avancent et les investissements sont de retour à Laval, ce sont d’excellentes nouvelles! »

     

    « Je suis également fort encouragé par le désir de nos membres à promouvoir les valeurs du Mouvement lavallois. Ils sont fiers de leur ville et ils veulent s’impliquer davantage pour elle, » poursuivait M. Demers.

     

    En effet, plusieurs des personnes présentes ont manifesté leur désir de s’impliquer au Mouvement lavallois. « Ce n’est pas surprenant, nos conseillers sont à l’écoute de leurs citoyens; ils vont régulièrement à leur rencontre. De plus, ils sont disponibles et proches d’eux, » poursuivait M. Giosi. « M. Demers est ouvert et respectueux de leurs opinions. »

     

    « La seule déception a été de ne pas avoir suffisamment de place pour accueillir tous ceux qui voulaient venir, » concluait M. Giosi. « La leçon est apprise pour l’année prochaine! »

     

    - 30 -

     

    Catégories: 

    Partager


    Archives