Le Mouvement lavallois présente son plan pour ramener la confiance et la fierté à Laval

Laval, le jeudi 26 septembre 2013 - Le Mouvement lavallois a dévoilé aujourd’hui sa plateforme qui répond au désir des Lavalloises et des Lavallois de se donner une ville propre et sécuritaire, ainsi qu’une administration transparente, redevable de ses concitoyens et entièrement dévouée à l’épanouissement de sa communauté dans le respect des principes du développement durable.

« Les Lavalloises et les Lavallois sont choqués des scandales qui ont été mis au jour à leur conseil de ville après 35 ans d’administration Vaillancourt. Ils réclament un changement dans les façons de faire les choses et c’est ce que nous leur proposons à compter du 3 novembre prochain », a commenté à cette occasion le chef du Mouvement lavallois, Marc Demers.

Voici les dix grands thèmes qui ponctuent la plateforme présentée par le Mouvement lavallois :

Ramener l’intégrité

Le Mouvement lavallois est né de la détermination des citoyens à mettre fin à la corruption et au copinage à l’hôtel de ville. La plateforme propose conséquemment plusieurs mesures qui permettront d’élargir considérablement la concurrence parmi les soumissionnaires de contrats et d’encadrer leur intervention afin d’éviter tout conflit d’intérêts. Les mesures élimineront également les faux-fuyants afin de rendre les élus et les gestionnaires directement redevables des payeurs de taxes.

Instaurer une culture de transparence

Le Mouvement lavallois constate que l’administration Vaillancourt s’est appliquée durant 35 ans à écarter les citoyens des débats, ce qui lui a offert la latitude dont elle avait besoin pour les tromper. Voilà pourquoi le Mouvement lavallois veut mettre en place une culture de transparence et de participation citoyenne, qui permettra aux citoyens de s’exprimer sur les projets qui les concernent et d’exercer ensuite un suivi sur leur évolution jusqu’à terme. La diffusion des débats sur le web et l’adoption du concept des "données ouvertes" sont quelques-unes des mesures qui permettront aux gens de se faire une idée claire de ce qui se passe à l’hôtel de ville.

Protéger l’environnement et les milieux naturels

Les Lavalloises et les Lavallois sont soucieux de leur environnement et de la préservation des milieux humides. Ils se préoccupent de voir trop souvent des projets de développement résidentiel être approuvés au détriment de ce patrimoine crucial. Le Mouvement lavallois entend notamment décréter un moratoire sur les projets qui menacent les milieux humides jusqu’à ce qu’une politique reflétant ces considérations soit intégrée au schéma d’aménagement. Il entend par ailleurs agir afin d’encadrer la coupe massive des arbres et redonner l’accès aux berges pour les Lavalloises et les Lavallois.

Développer la vie de quartier

Le Mouvement lavallois croit que le sentiment d’appartenance dépend d’abord de l’aménagement d’un milieu de vie qui correspond à l’identité et aux aspirations des Lavalloises et des Lavallois. Voilà pourquoi il veut favoriser l’émergence de places communes, de commerces de proximité et de marchés publics afin de favoriser les échanges de bon voisinage. Il entend aussi entre autres étudier les différentes options qui s’offrent à la communauté afin d’utiliser les installations du Vieux Pénitencier Saint-Vincent-de-Paul pour stimuler la vie communautaire et l’activité touristique.

Doter Laval d’une vraie politique d’urbanisme

Le développement urbain doit émaner d’une vue d’ensemble et surtout veiller à s’inscrire harmonieusement dans chacun des quartiers. Le Mouvement lavallois entend s’assurer que des logements propres et sains soient disponibles pour toutes les familles. La protection des sites patrimoniaux et la revitalisation des boulevards des Laurentides et Curé-Labelle figurent également parmi les principales préoccupations qui sont reflétées dans la plateforme.

Réinvestir pour encourager l’activité physique

Le Mouvement lavallois constate l’urgence de faire le point sur l’état des facilités sportives offertes aux Lavalloises et aux Lavallois dans la perspective du large consensus existant autour du concept d’une vie saine dans un corps sain. Un calendrier des priorités en matière de rénovation et de construction des infrastructures récréatives et sportives sera donc rendu public dès 2014. Une évaluation du potentiel de la Place Bell sera également lancée dès l’entrée en fonction du nouveau conseil municipal.

Assainir les finances et appuyer le développement économique

La prospérité des Lavalloises et des Lavallois est tributaire de la vitalité économique dans leur communauté. Le conseil municipal a ainsi la responsabilité d’encadrer le développement économique et d’épauler les jeunes entreprises afin de les aider dans leur croissance. Pour arriver à ces fins, le Mouvement lavallois entend mettre sur pied un incubateur d’entreprises et recruter des professionnels et gens d’affaires en mesure de guider ces jeunes entreprises vers le succès. Il propose par ailleurs l’adoption, dès 2014, d’un nouveau plan de développement de la zone agricole afin de protéger et de valoriser les terres agricoles.

Rationaliser le transport

Les infrastructures de transport ont une influence directe sur la qualité de vie, c’est pourquoi le conseil municipal doit garder son réseau convivial et surtout à dimension humaine. Le Mouvement lavallois déposera dès 2015 un rapport faisant état des actions qu’il mettra en œuvre pour réduire la congestion routière. Il réaménagera d’ici la fin d’un premier mandat l’ensemble des pistes cyclables et il permettra aux personnes de 65 ans et plus d’utiliser gratuitement le réseau de transport en commun hors des heures de pointe.

Rétablir les ponts avec le milieu communautaire

Le Mouvement lavallois clame depuis longtemps la nécessité de rétablir les ponts avec ses différents partenaires du milieu communautaire, afin de connaître leurs besoins et mettre en valeur leur expertise au service de la collectivité. Il propose donc de relancer le dialogue en mettant à leur disposition une aide tangible qui leur permettra de poursuivre leur action tout en profitant d’une vraie rationalisation des dépenses. Le Mouvement lavallois entend également mettre à contribution le réseau des bibliothèques publiques afin d’épauler plus efficacement la lutte à l’analphabétisme et l’exclusion technologique.

Assurer un développement durable

Le Mouvement lavallois croit que la qualité de vie et la prospérité à moyen et à long terme passent inévitablement par le développement durable. Le conseil municipal doit assumer ses responsabilités face aux prochaines générations de Lavalloises et de Lavallois. Le Mouvement lavallois favorisera donc les initiatives qui s’inscrivent dans cette perspective, que ce soit le déploiement de bornes électriques ou de jardins communautaires, la plantation d’arbres ou le recours à des toits blancs et des toits verts qui permettent la réduction des îlots de chaleur. Le Mouvement lavallois entend globalement réduire de 20 % d’ici 2020 le taux d’émission par habitant des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990.

« La plateforme que nous présentons aujourd’hui propose les outils dont nous avons besoin pour ramener une démocratie participative et une gestion transparente à Laval et nous redonner à tous par la même occasion la fierté d’être Lavalloise et Lavallois. Voilà un plan concret, qui nous permettra tous ensemble de remettre de l’ordre à Laval. J’invite toutes les Lavalloises et tous les Lavallois à prendre connaissance de notre plan, à le partager et à en discuter avec leurs proches afin de contribuer à notre projet pour reconstruire Laval sur des fondations solides », a conclu Marc Demers.

    Catégories: 

    Partager


    Archives