Un exercice démocratique nécessaire: Marc Demers se dit satisfait du débat des chefs

Laval, le mercredi 23 septembre 2013 – Le chef du Mouvement lavallois, Marc Demers, s’est dit heureux du déroulement du débat des chefs présenté aujourd’hui par la Chambre de commerce et d’industrie de Laval. « Il s’agit d’un exercice démocratique fort utile pour les électeurs de Laval », a-t-il souligné à la suite du débat ajoutant que « Les citoyens de Laval pourront mieux identifier les candidats qui rejoignent leurs valeurs et leur priorité ».

Marc Demers a profité du débat pour réitérer son engagement pour l’intégrité : « Le gens sont choqués des scandales et ils réclament un changement dans les façons de faire, nous avons prouvé durant toute la campagne que nous pouvions apporter ce changement parce que nous étions le parti de l’intégrité », a commenté le chef du Mouvement Lavallois, Marc Demers.

L’intégrité : la priorité des Lavallois

Malgré les attaques constantes de ses adversaires, le meneur dans la campagne à la mairie Marc Demers a réussi à exprimer ses idées pour ramener l’ordre à Laval . « Notre plateforme propose des mesures pour élargir la concurrence entre les soumissionnaires et les encadrer pour éviter les conflits d’intérêts » a déclaré le candidat du Mouvement lavallois à la suite du débat . « Nous allons rendre les élus et les cadres imputables et redevables aux contribuables » a martelé Marc Demers. Par ailleurs, le chef du Mouvement lavallois a rappelé son intention d’éliminer les primes de départs aux élus et aux cadres qui ont enfreint les règles « C’est un scandale que les contribuables versent des primes à des gens qui ont été déloyaux envers eux ».

Transparence

Le Mouvement lavallois veut donner l’occasion aux citoyens de redevenir partie prenante des débats au conseil de ville. « Nous voulons mettre en place une culture de transparence et de participation citoyenne qui permettra aux citoyens de s’exprimer sur les projets qui les concernent », a déclaré Marc Demers en marge du débat à la CCIL. La diffusion des débats sur le web et l’adoption du concept des « données ouvertes » sont quelques-unes des mesures qui permettront aux gens de se faire une idée claire de ce qui se passe à l’hôtel de ville.

En définitive, le débat aura permis à chacun des candidats de se faire valoir et d’exposer ses idées « Le plus important c’est que les citoyens de Laval s’informent, soient vigilants et qu’ils exercent leur pouvoir démocratique en allant voter. L’indifférence fait l’affaire des bandits » a conclu l’ex-policier Marc Demers.

Catégories: 

Partager


Archives