• Les citoyens ont donné un mandat fort à Marc Demers

    Laval, le 4 novembre 2013 — Le nouveau maire de Laval, M.Marc Demers, a rencontré aujourd’hui les représentants des médias en compagnie des élus du Mouvement lavallois. Fort d’un taux d’appui de plus de 44 %, le nouveau maire entreprend son mandat avec enthousiasme et détermination. « Les Lavallois ont été catégoriques, le résultat ne comporte aucune ambiguïté, les citoyens veulent une administration du Mouvement lavallois avec Marc Demers à sa tête », a déclaré le nouveau maire de Laval en soulignant le fait que même si 9 candidats pouvaient se diviser les votes, il a obtenu une très forte majorité. « Les gens nous ont appuyés massivement. Nous avons fait élire 17 conseillers sur 21. Notre majorité au conseil municipal nous donnera les coudées franches pour implanter les réformes que nous souhaitons à Ville de Laval » a poursuivi M.Demers.

    « Ce fut une campagne difficile. Nos adversaires ont été déterminés et ils ont mené une campagne énergique. Mme Lebel, MM. Gobé et Bordeleau ont tout mon respect. La politique est extrêmement exigeante, elle demande un investissement personnel considérable et les règles du jeu sont impitoyables. Je lève donc mon chapeau à mes adversaires qui se sont investi sans réserve » a tenu à souligner M.Demers en ajoutant que « notre intention est de susciter la contribution des représentants des autres partis, de tous les élus et de l’ensemble des citoyens dans la gestion de la ville ». Du même souffle, M.Demers a levé son chapeau aux candidats de son équipe défaits lors su scrutin : « M. Morasse, Mme Tzintzis , Mme Touré et M.Giozi ont livré une chaude bataille. Même s’ils ont été défaits, leur effort a aidé l’équipe à l’emporter et nous leur en sommes reconnaissants ».

    Au plan politique, Laval est un acteur majeur dans la région de Montréal et Marc Demers entend exercer une influence positive : « J’assure mes homologues de la communauté métropolitaine que je serai un partenaire actif dans la gestion des affaires du Grand Montréal », a-t-il lancé aux maires et mairesses de la région.

    Marc Demers a également tenu à souligner le caractère historique de cette élection « Retenez cette date, le 3 novembre 2013 est le jour ou les citoyens de Laval ont dit non à la corruption et au désordre. Après des décennies d’administration occulte, Laval sera dirigée par une équipe déterminée à ramener l’ordre et à enfin agir au grand jour » a ajouté le maire Demers tout en laçant un message rassurant à la population « Les citoyens de Laval peuvent se réjouir. Ils viennent d’élire des femmes et des hommes intègres qui défendront leurs intérêts. L’ère de la corruption est terminée ! Le potentiel de cette ville est immense. Il pourra enfin se réaliser ».

    De plus, le nouveau maire a de nouveau insisté sur la nécessité d’initier immédiatement un changement de culture politique à Laval : « Nos premières actions viseront à lancer un message fort pour l’intégrité et contre la corruption. Nous énoncerons des directives fermes à l’intention des élus et des fonctionnaires pour éliminer toute ambiguïté sur nos intentions de faire respecter des valeurs éthiques élevées » a insisté le maire Demers en rappelant que tout privilège sera retiré aux élus et aux fonctionnaires coupables de malversation. De plus, des démarches seront entreprises pour récupérer les sommes volés aux citoyens : « le processus sera peut-être long et semé d’embuches, mais les gens mal intentionnés doivent comprendre que l’époque de l’impunité est clairement révolue à Laval » a lancé M.Demers en ajoutant que « les criminels doivent désormais répondre de leurs actes »

    En terminant, le maire Demers a rappelé que l’implantation de mesures favorisant la transparence figure dans les priorités de son administration en plus de la mise en œuvre de nouvelles règles anticorruption et anticollusion.

    Catégories: 

    Partager


    Archives